Faire défiler

Le vignoble
Une vision à long terme

Le château de Malleret fait partie des Crus Bourgeois de l’appellation Haut-Médoc.


Son sol, particulièrement bien drainé, est constitué de trois parcelles d’environ 20 hectares,
plantées sur des types de géologies différents (une petite parcelle d’environ 3,5 hectares exclusivement de merlot est, elle,
située à Margaux et produit le «Margaux» du Château de Malleret).
Cette diversité constitue l’une des richesses du domaine, un atout majeur qui ne suffit pas à lui seul,
le choix des hommes est tout aussi déterminant.


Après une expertise du vignoble,
l’équipe vignes et vin a accompli d’importants travaux
pour mettre en œuvre un patient plan de réfection :

1. Comme la suppression des contre bourgeons, l’effeuillage au levant en juillet, au couchant en septembre selon les millésimes, les vendanges vertes, le retour systématique pour tout le vignoble aux vendanges manuelles et l’amendement naturel des sols.

2. Certaines parcelles vieillissantes ont été arrachées et replantées en cabernet sauvignon, souvent mieux adapté, d’autres ont été complantées, l’objectif étant une densité de 10 000 pieds à l’hectare.

3. Un retour à une culture traditionnelle, avec travail de la terre sous les rangs de vignes par chaussage et déchaussage, a été mis en place.

4. L’arrivée de Stéphane Derenoncourt et son équipe, en particulier Simon Blanchard et Hannah Fiegenschuh, à partir du millésime 2014, a instauré encore de nouvelles exigences tant au niveau de la vinification que de la culture.

5. Les sols sont analysés tous les deux ou trois ans pour apporter les corrections nécessaires et désormais, c’est le produit de la taille, broyé sur place, qui constitue un compost végétal rendu à la terre pour en maintenir l’équilibre.

6. Entre les rangs, sont semées des céréales qui, par leur système racinaire en profondeur, favorisent le drainage des sols. En outre, leur pousse rapide constitue une bande verte qui peut être enfouie ou tondue en fonction de la météo et des exigences du sol.

Ces différentes actions s’inscrivent dans un souci commun de protection et de philosophie environnementales
auxquelles nous veillons tout particulièrement.